Se former pour devenir développeur web

développeur web

L’informatique est un domaine qui intéresse de plus en plus de monde. Notamment, dans le monde professionnel, l’internet devient essentiel. D’ailleurs, de nombreux métiers ont vu le jour depuis sa création. Pour optimiser la productivité de ces entreprises, faire appel à un développeur web apparaît comme judicieux. Qu’est-ce qu’un développeur web, et en quoi consiste son travail, pour qu’il puisse favoriser l’épanouissement d’une société ?

De quoi est-il question dans ce métier ?

Le métier de développeur web fait partie de l’univers informatique. Son travail consiste à configurer et à développer des interfaces web. Il est libre de travailler pour une entreprise, pour le compte personnel d’un client, pour une agence de communication digitale ou encore en freelance. Il peut travailler avec un chef de projet. Ce dernier lui confie un cahier de charges. Le développeur va, par la suite, y répondre et s’occuper de la rédaction. Il suggère et oriente tous les aspects techniques possibles. Il exploite ses talents sur les sites intranet, internet, les outils en ligne ou encore les applications web. Le salaire est plutôt attractif et progressif. Si la résolution des problèmes est intéressante pour la personne, alors ce travail est fait pour elle.

Depuis l’existence d’internet, les nouveaux métiers en ligne ne cessent de s’accroître. Les personnes qui se sont tournées vers cela ont été des développeurs informatiques. Leurs principaux outils, afin de bien mener leurs missions sont, premièrement, les langages informatiques à l’instar du HTML, du Javascript, le CSS, etc. Mais il y a aussi des logiciels qui leur facilitent la vie, cliquez ici. Ces logiciels, appelés aussi CMS, contribuent à mieux structurer, de manière plus simple et automatisée, le contenu d’un site web. Cependant, parmi les développeurs web actuels, il y en a qui sont autodidactes. Cela ne les empêche pas pour autant, d’être recrutés s’ils sont compétents.

 

Quelles sont les missions ?

Premièrement, dès l’acquisition d’un projet, il faut qu’il commence par faire une analyse des besoins. Il s’agira de scruter les besoins réels du projet et de voir quelles seraient les solutions techniques adaptées. La deuxième étape se résume à la conception du site. Pour cela, il faut respecter tout ce qui a été noté et rédigé dans le cahier de charges. Dans ce dernier, il y a l’architecture du projet, qui veut dire les détails visuels et techniques. Vers la troisième étape, il s’agira de rédiger les lignes de codes. Cela marque la phase de développement d’essai-erreur, afin de permettre de faire des changements au niveau des différentes parties du site. Cette tâche est appelée le contrôle-qualité.

La fonctionnalité du site sera testée vers la quatrième étape. Les éventuelles erreurs seront corrigées par les webdesigners, avant la mise en production et le lancement de la version définitive du site. Cette tâche réalisée, il faut mettre en place un support technique, qui assurera le rôle de support, si jamais il y a un dysfonctionnement ou des mises à jour nécessaires, une fois que le site sera fonctionnel sur la toile.

Quelle est la formation à suivre ?

Les offres de formation développeur web sont multiples. Pour exercer ce métier, il serait avisé de commencer par un BTS ou un DUT informatique. Ceci équivaudra à un baccalauréat plus deux. Ensuite, afin d’étoffer son dossier de candidature, obtenir un Master II en informatique sera fort apprécié par les employeurs. Il y a des écoles spécialisées qui proposent des formations qualifiantes. En ligne, il est possible de retrouver des formations payantes ou gratuites. La base de cette profession est la maîtrise du langage informatique. Apprendre, de manière autodidacte, est tout à fait réalisable. Nombreuses sont les formations courtes, qui permettent de se former en quelques mois, seulement, à ce métier. Il n’est pas nécessaire d’être hyper diplômé pour devenir un bon webdesigner.

En effet, il existe de petites agences web, agences de communication et des TPE, qui recrutent des profils très qualifiés pour le poste. Il leur suffit que la personne soit fonctionnelle et compétente. En outre, pour pouvoir occuper le poste de développeur web, avoir un BTS en Système numérique ou un BTS en Service informatique aux organisations, une licence professionnelle en informatique, voire un Master, sont des options perspicaces pour le poste. Il existe des centres qui forment des recrues au métier, durant une période assez longue. Ces formations sont certifiées ou diplômées. L’essentiel est de maîtriser le langage informatique et la création d’un site web.

 

Quel est le profil recherché ?

Le développeur web peut travailler en équipe ou en freelance. Cette profession amène à avoir diverses qualités et compétences professionnelles. Il faut être polyvalent, rigoureux et autonome. Ensuite, avoir une capacité d’écoute et un bon relationnel. Il faut, surtout, être à cheval sur les tendances informatiques actuelles. D’ailleurs, il faut aussi une capacité d’adaptation rapide avec l’environnement de travail. Les projets sont nombreux et divers. Ainsi, il va falloir, ainsi, être très réactif. Un webdesigner peut évoluer en leader developer, avec le temps, ou bien chef de projet ou manager d’équipe.

Bien entendu, il faut maîtriser le langage de développement web, une formation en développement web, ainsi qu’une connaissance solide sur les outils et technologies. S’informer sur les tendances peut, par moments, être éreintant. Voilà pourquoi, il faut de la patience et de la passion. Parfois, ce qui pourrait être contraignant dans ce métier est le délai serré. Cela peut engendrer un burn-out professionnel et du stress. Si le but est de travailler pour de grandes entreprises, faire cinq années d’étude en informatique est fortement avisé.

 

Comment mettre en place le portage salarial ?
Pourquoi investir dans les actions ?