Quelles sont les aides pour remplacer votre chaudière ?

chaudière

Le remplacement d’une chaudière est un travail qui demande des efforts financiers. Il faut connaitre les budgets nécessaires sur l’achat, et son installation. Pourtant, il existe différents aides financiers fournis par l’État ou par les banques pour remplacer votre chaudière. Quelles sont donc ces aides ? Comment faire pour les obtenir ?

Crédit d’impôt Transition énergétique (CITE)

La chaudière à granulés est l’un le plus performant sur les équipements de chauffage. Elle participe à la promotion du développement local, et en plus, elle fonctionne à base de source énergétique renouvelable. C’est pourquoi, depuis 2005, l’État attribue un important crédit d’impôt chaudière, pour son installation. De plus, pour ce crédit d’impôt, l’État prend en charge le trente pour cent du prix de chaudière.

Pour avoir ce crédit, il existe des normes à respecter. Tout d’abord, pour les chaudières à granulé à chargement automatique, il doit comporter un rendement calorique supérieur, ou égal à quatre-vingt-cinq pour cent. Pour les chaudières à granulé à chargement manuel, il doit avoir un rendement calorique supérieur, ou égal à quatre-vingts pour cent. En plus, son installation doit réaliser par un ouvrier professionnel comme Ma Chaudière Gratuite. C’est une plateforme responsable de la pose d’une chaudière, pour en savoir plus, cliquez ici.

De même, pour obtenir le CITE, votre chaudière doit être adaptée aux critères de performance que l’État impose. Les émissions de polluants, et le rendement énergétique de votre chaudière doivent respecter les normes définies par le gouvernement. N’oubliez pas que les travaux doivent être réalisés dans votre résidence principale. Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique est remplacé par MaPrimeRénov depuis janvier 2020.

Les aides de l’ANAH et l’écoprêt à taux zéro

Pour aider à la rénovation thermique des logements, l’État impose une aide financière, un programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ce programme peut aider les propriétaires qui souhaitent faire un changement de chaudière. Les aides de l’Anah sont éligibles pour les chaudières à haut rendement bas température, et les chaudières à condensation. Mais ils ne sont pas attribués pour ceux qui ont déjà la Prime énergie.

En plus, l’écoprêt à taux zéro est l’une des aides pour le changement de votre chaudière. C’est un écoprêt (dette sans intérêts de remboursement) donner par les banques pour financer l’installation chaudière à granule. La durée maximale de son remboursement est de quinze ans. Il faut réaliser un bouquet de travaux pour en bénéficier. Ils correspondent au propriétaire d’un logement qui se construit avant 1990. En plus, il faut que les travaux doivent être effectués par des professionnels certifiés RGE. Ce prêt est éligible pour les chaudières à condensation, les chaudières à microgénération à gaz, et les chaudières à bois.

N’oubliez pas que les aides de l’ANAH, et l’écoprêt à taux zéro sont cumulables au Crédit d’impôt Transition énergétique. Et actuellement, il existe aussi des aides sur le changement d’une chaudière à un euro.

La prime énergie et la réduction de la TVA

Premièrement, la prime énergie ou Coup de pouce sur l’économie d’énergie est une aide pour le remplacement de chaudière en fioul. Et il est changé par un appareil qui utilise des ressources renouvelables : les pompes à chaleur, ou les chaudières biomasse. Elle est ouverte à tout ce qui souhaite effectuer des travaux de chauffages, et d’isolation. Pour obtenir cette prime, l’installation de votre chaudière doit effectuer par un professionnel RGE.

En plus, pour avoir la Prime énergie, vous devez faire une demande dans un site en ligne. Après, le Pôle National des Certificats d’Economie d’Energie étudie votre demande. Elle peut être versée par chèque, ou par virement. On le considère comme une aide, pour le changement d’une chaudière à un euro.

Deuxièmement, pour l’achat et le remplacement d’une chaudière à granulés, vous pouvez avoir une réduction de TVA à 5,5 %. Mais, pour l’obtenir, votre chaudière doit respecter les critères de performance énergétique imposés par l’État. En plus, il faut que le logement soit destiner à l’habitation, et il doit être achevé depuis deux ans. Et enfin, l’installation de votre chaudière doit être effectuée par une entreprise.

Quels sont les indicateurs de stress chez le chien ?
Que sont les EAA ?