Quel le rôle de l’économie circulaire dans la sauvegarde de l’environnement ?

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. Et la pénurie en ces matières vitales est très préjudiciable à toute vie sur la planète. Il est une urgence de procéder à des rénovations énergétiques pour limiter des risques naturels.

L’une des meilleures solutions trouvées consiste à passer vers une économie circulaire. Découvrez alors les enjeux environnementaux de cette innovation technique.

Économie circulaire, définition et enjeux

L’économie circulaire est un modèle économique (production et commerce) qui fonctionne idéalement par cycles aboutissant à des recyclages des déchets produit. En pratique, elle comprend des rénovations énergétiques qui mènent à :

  • Minimiser l’utilisation de matières premières, d’eau et d’énergie non-renouvelable dans la phase de conception des produits (biens et services)
  • Optimiser la durabilité et la réutilisation des matériaux à la fin de leur cycle de vie.

Les ressources naturelles comprennent les ressources biologiques et fossiles utilisées par les organismes vivants, y compris les humains, pour satisfaire leurs besoins.

Selon l’OCDE, en 2007, l’économie mondiale a consommé 60 milliards de tonnes de ressources naturelles, soit 65 % de plus qu’en 1980. Cette tendance à la hausse se poursuit avec la croissance économique et démographique. À tel point que, selon le Global Footprint Network, en 2014, nous avions besoin de 1,5 Terre pour répondre aux besoins humains. Mais en 2050, nous pourrions avoir besoin de 2 Terres pour répondre à la consommation mondiale.

Si rien ne change, la consommation mondiale de matériaux en 2050 sera de 150 milliards de tonnes. Dans ce scénario, les émissions de CO2 par habitant quadruplent avec l’augmentation de la population.  

L’économie circulaire est la solution pour briser cette spirale négative. Il est impératif de proposer l’intégration des exigences environnementales à tous les niveaux. Ceci doit embrasser toutes les étapes depuis la conception à la production et au recyclage. Il devient ainsi possible d’éviter les risques naturels en produisant autrement.

Un tel changement peut également conduire à une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mettre en place une économie circulaire se présente ainsi comme une solution de développement durable pour sauvegarder l’environnement.

Quels sont les différents éléments constitutifs de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire se déroule en suivant plusieurs étapes allant de l’approvisionnement durable, jusqu’au recyclage.

L’extraction et l’approvisionnement durable font référence à l’exploitation et à la production intelligente des ressources. Elle est œuvrée de manière à réduire les déchets et l’impact sur l’environnement et à utiliser les ressources plus efficacement.

Ensuite, vient l’écoconception. Il s’agit de prendre en compte les conséquences environnementales, dès le début de la conception des produits et de services.

L’écologie industrielle et territoriale, également appelée symbiose industrielle, est une manière d’organiser les relations entre les entreprises, en partageant les flux et en répondant aux besoins.

L’économie fonctionnelle privilégie l’utilisation à la possession. La stratégie consiste à vendre avec le produit les services qui y sont associés.

Les éléments suivants sont la consommation responsable et le recyclage. Il s’agit d’inclure les acheteurs dans la rénovation énergétique pour sauvegarder l’environnement. Ils sont encouragés à faire des choix qui tiennent compte de l’impact environnemental d’un produit (bien ou service) à toutes les étapes de son cycle de vie. Les déchets sont ensuite retransformés pour être réinjectés dans la chaîne.

Les avantages d’une économie circulaire pour l’entreprise

L’adoption d’une économie circulaire permet aux entreprises de relever le défi majeur de la maîtrise des coûts. Les coûts d’approvisionnement continuent d’augmenter en raison des pénuries de matières premières. Cela exerce une pression supplémentaire sur le secteur de la consommation. À ces coûts, s’ajoutent ceux de l’élimination des déchets.

En optant pour une économie circulaire, les entreprises peuvent réduire considérablement ces deux types de coûts tout en réduisant leur impact environnemental. En outre, la réduction des coûts de production et de gestion accroît la compétitivité et la durabilité d’une entreprise.

Installation, maintenance et dépannage de chaudière gaz à Paris
Comment se déroule une séance d’equicoaching ?