Qu’est-ce que l’épargne retraite ?

épargne retraite
La valeur des fonds versé au retraité, une fois ses années obligatoires de la carrière écoulés, est rarement suffisante pour couvrir les dépenses grandissantes. Et c’est ici que le plan d’épargne prend tout son sens : il aide les séniors à diversifier leurs revenus et à financer un train de vie plus satisfaisant. Dans cet article, vous trouverez des informations utiles pour comprendre le principe et les règles du plan épargne retraite.

Plan d’épargne pour retraités : définition et plafond

Le Plan Épargne Retraite est un dispositif courant en France. Plus connu sous l’abréviation PERP, il est attribué par les établissements bancaires, les compagnies d’assurance et de complémentaires santé. Les personnes qui souscrivent à cette épargne sont généralement en activité mais souhaitent se montrer prévoyants pour les années à venir. Ce plan est souvent comparé aux mutuelles santé avec pour unique différence : le plan d’épargne ne peut pas être utilisé. Il est bloqué jusqu’au moment de la retraite. Mais cette condition demeure théorique puisque la possibilité d’anticiper le déblocage des fonds est possible.

Il est important de signaler que les versements effectués pour épargner ne sont pas soumis à des contraintes qui définissent la valeur du montant. On peut alors vous confirmer qu’aucun plafond n’est imposé aux épargnants. Ces derniers peuvent mettre de côté la somme qui leur convient en fonction de leur budget. Par ailleurs, les établissements offrant le plan épargne recommandent d’effectuer des versements de manière régulière. Une programmation est généralement mise en place afin d’alimenter le compte automatiquement et éviter ainsi de sauter quelques mois voire quelques années. L’essentiel est que le souscripteur puisse assurer sa retraite et disposer, au moment voulu, d’une pension suffisante pour subvenir à ses besoins.

Cliquez sur ce lien pour en savoir davantage !

Épargne retraite, impôts et ISF

Contrairement aux versements du plan d’épargne qui ne sont soumis à aucun plafond, les impôts sont plafonnés à un montant prédéfini. Autrement dit, seule une somme est prélevée de l’argent économisé est retranchée de ce qu’on appelle « l’impôt sur le revenu ». Les services fiscaux appliquent une déduction sur les 10 % des sommes économisées annuellement. La sécurité société est l’élément référentiel utilisé pour définir le taux d’exonération de la somme épargnée dans le cadre du Plan Épargne Retraite. Voilà pourquoi l’épargnant est tenu de rassembler les informations nécessaires à la compréhension des conditions ainsi qu’au déploiement de cette référence, une démarche qui lui permettrait de connaitre le plafond annuel.

Les versements effectués sur le compte de l’épargnant sont sujets à une exonération partielle des impôts. Quand le moment de la retraite aura sonné, une « rente viagère » est placée sur le compte du souscripteur. Cette allocation sera attribuée à celui-ci jusqu’à sa mort. Par ailleurs, elle est complètement exonérée des impôts sur la fortune (ISF). Les retraités concernés par cette taxe ne sont pas dans l’obligation d’effectuer une déclaration concernant la rente viagère reçue en complément à une pension.

Quels sont les modes de gestion de l’épargne retraite ?

Quel que soit la nature des versements, on distingue 2 modes de gestion financière du plan épargne :

  • La gestion pilotée : Un professionnel est engagé par l’épargnant pour gérer son plan retraite afin de choisir et effectuer la répartition des fonds pour les placer sur des supports profitables. Ces derniers sont choisis en fonction du profil du souscripteur. Lorsque l’épargnant est jeune, l’expert aura tendance à privilégier des supports à risque avec un fort potentiel de rémunération. Cela signifie que lorsque l’épargnant est plus âgé, il préfèrera des supports moins profitables mais qui assurent une stabilité certaine. Ce choix permet de sécuriser le capital global et d’éviter à l’épargnant de se retrouver à cours d’argent une fois qu’il serait parti à la retraite.
  • La gestion libre : Dans ce cas de figure, l’épargnant a la main sur son PER. Sans devoir passer par un intermédiaire, il prend lui-même ses décisions et choisir les supports sur lesquels il investit.

Quels sont les indicateurs de stress chez le chien ?
Où acheter des objets et supports personnalisables ?