Comment travailler dans le secteur du textile et de l’habillement ?

Textile

Les formations  du textile et de l’habillement sont une filière en vogue. Il ne cesse de séduire de nouveaux adeptes. Grands couturiers, fashion week, défilés …, la mode attire plusieurs candidats. Certaines qualifications sont cependant à réunir pour intégrer le domaine. Cette option requiert une formation préalable et un parcours spécifique selon le poste à pourvoir.

Se former pour intégrer le secteur de la mode et de l’habillement

Une enquête menée par l’Institut français de la mode (IFM) informe que la branche textile génère près de 67 milliards d’euros, soit environ la moitié des chiffres d’affaires du secteur. La vente au détail représente majoritairement l’activité avec plus de 360 000 emplois et près de 74 milliards de chiffres d’affaires. Ces indicateurs expliquent la diversification des métiers du domaine. Hormis les postes d’artisans et d’ouvriers spécialisés, on recense des agents commerciaux et des spécialistes du marketing. Ces départements sont en quête constante de candidats compétents. D’après la branche « Textile, Mode, Cuirs » de l’observatoire des métiers, les couturiers-mécaniciens en confection et les maroquiniers font partie des profils les plus recherchés par les entreprises. Selon cette même source, près de 10 000 postes sont à pourvoir chaque année dans les filières mode, textile et cuir.

Les formations du textile vont du Bac+2 au Bac+5. Elles sont dispensées par des établissements de renom en France. Plus de la moitié des instituts supérieurs se trouvent en Île-de-France. Les cursus sont proposés en formation initiale, en formation continue, dans les AFPA et dans les GRETA. Le panorama du secteur prouve que l’industrie de la mode est principalement constituée de petites mains. Trouvez des informations complémentaires sur frenchtex.org.

Intégrer le secteur avec la franchise

Ceux qui ne souhaitent pas suivre des études ou des stages de plusieurs années peuvent opter pour la franchise. Cette option est dédiée aux professionnels qui n’ont pas l’âme d’un artisan ou d’un travailleur manuel. Elle est adaptée aux passionnés. Cette alternative se concentre principalement sur la vente. Notez que les franchises de mode sont de gros recruteurs du marché. Hormis les minuscules boîtes de créateurs, on recense des enseignes de franchise, des magasins multimarques et des marques-enseignes. Ces statuts dominent les formations du textile et de l’habillement. Ils sont souvent développés sous contrat de commission-affiliation. Ces enseignes de prêt-à-porter sont en quête constante de porteurs de projets intéressés par l’ouverture de boutiques dans des implantations géographiques non encore saturées. Ces professionnels de la mode offrent une formation initiale aux commerçants. Ils proposent aussi des soutiens et des accompagnements sur-mesure. Les profils formés assurent des missions de merchandising et de mise en place de transactions marketing. Le bagage doit permettre aux membres des réseaux de se focaliser sur le centre du métier. En tout cas, certaines industries dynamiques recrutent des candidats non formés.

Les métiers du domaine

Très sollicitées, les professions du secteur telles que les postes de styliste, de modiste et de directeur de collection attirent plusieurs adeptes. Ces métiers recrutent pourtant très peu, d’où l’intérêt d’avoir une spécialisation. Dans le domaine de l’artisanat, la maroquinerie se porte bien. Une boîte de renom mondial prévoit de créer près de 250 emplois d’ici 2023. Dans les secteurs de la fabrication et de la production, l’industrie du textile et de l’habillement sont en quête permanente de profils qualifiés. Le secteur recrute des responsables capables d’exécuter la réalisation de prototypes et de patrons. Les spécialistes sont amenés à fabriquer des modèles et à optimiser des process en vue de réduire les coûts. La fonction recherche-développement et le design textile travaillent activement. Les spécialistes du domaine sont tenus d’inventer des matières innovantes adaptées aux nouvelles attentes des clients.

Comment trouver un serrurier de confiance à Jodoigne ?
Choisir le meilleur placement de trésorerie