Comment protéger le moteur de son bateau ?

moteur de son bateau

À l’instar de tous les véhicules mécaniques, un bateau nécessite d’être entretenu régulièrement pour un fonctionnement optimal et afin d’éviter les pannes inopinées. En effet, un véhicule nautique est également équipé d’un moteur à explosion. Le bon fonctionnement de ce dernier va principalement dépendre de l’huile utilisée. C’est pourquoi, afin de garantir les performances et la longévité du moteur d’un bateau, il est important de choisir l’huile la mieux adaptée.

Voici un petit guide pour vous aider à trouver les meilleurs lubrifiants pour l’entretien du moteur de votre bateau.

Les fonctions de l’huile moteur

L’huile est un élément indispensable au bon fonctionnement du moteur de votre bateau. L’une de ses fonctions principales est la lubrification. Un moteur est constitué de plusieurs pièces mécaniques en perpétuelle friction. L’huile bateau intervient ici pour lubrifier ces pièces afin qu’elles coulissent parfaitement les unes avec les autres. Sans ce produit, la friction des rouages mécaniques risque de faire augmenter rapidement la température du moteur et à terme, rayer les chemises de celui-ci, ce qui l’endommagera définitivement et nécessitera qu’il soit remplacé. Ainsi, l’huile bateau agit aussi comme un refroidisseur.

L’huile permet aussi d’endiguer la corrosion des pièces internes du moteur. Un rôle d’autant plus important dans le cas d’un bateau, car les véhicules nautiques sont exposés au sel marin, un élément particulièrement corrosif. C’est d’ailleurs l’une des différences marquantes entre l’huile moteur des véhicules nautiques et terrestres. Les lubrifiants destinés aux bateaux contiennent plus d’additifs anticorrosion.

L’huile moteur participe aussi au nettoyage. Ce produit va éviter que les dépôts de calamine se fixent ou s’incrustent dans les rouages des pièces mécaniques. Ils pourront ensuite être facilement éliminés lors de la vidange.

Autre rôle de l’huile, il va assurer la bonne étanchéité du moteur. C’est d’ailleurs ce point qui nécessite que l’on choisisse correctement le produit le mieux adapté aux propriétés du moteur d’un bateau.

Les huiles pour les moteurs 2 et 4 temps

L’huile préconisée pour le moteur de votre bateau va dépendre des propriétés de celui-ci. Vérifiez notamment si c’est un moteur 2 temps ou 4 temps, car ils ont un mode de fonctionnement bien différent. Dans le cas d’un moteur 2 temps, l’huile bateau doit être mélangée au carburant ou être pulvérisée dans le carter. Le lubrifiant sera alors brûlé en même temps que le carburant dans la chambre de combustion. Il faut ainsi veiller à choisir une huile ne laissant pas de dépôts d’ignition.  

Dans le cas d’un moteur 4 temps, l’huile et le carburant empruntent des circuits différents. Le lubrifiant sera envoyé directement dans les rouages du moteur. Il ne passera ainsi pas par la chambre de combustion. Les lubrifiants pour les 4 temps n’ont donc pas les mêmes caractéristiques que ceux des 2 temps. Veillez ainsi à vérifier ce détail au moment d’acheter votre huile moteur.

Savoir décrypter les références d’une huile moteur

Sur l’étiquette d’une bouteille d’une huile moteur, on peut lire une référence de type : 15 W 50. Le chiffre précédant le W exprime l’indice de viscosité à froid. Plus ce chiffre est élevé, plus l’huile est visqueuse. Et plus les lubrifiants sont visqueux, plus le démarrage sera compliqué si le bateau n’est pas utilisé de manière régulière. En outre, si vous n’utilisez qu’occasionnellement votre véhicule nautique, il est conseillé d’opter pour une huile avec un indice de viscosité peu élevé. En revanche, si vous vous servez de votre bateau régulièrement, il est recommandé d’opter pour un produit avec un indice avoisinant les 15 W.

Le chiffre suivant la lettre W indique l’indice de viscosité à chaud. Plus ce nombre est élevé, plus le film de l’huile moteur sera élevé. En outre, plus l’indice de viscosité est élevé, plus l’étanchéité du moteur sera meilleure et à contrario.

Il existe trois principaux types d’huile bateau : minérale, semi-synthèse et 100 % synthétique. L’huile minérale est directement issue du pétrole raffiné. Il convient aux moteurs non équipés d’une turbine. En clair, il ne faut l’utiliser que sur les moteurs anciens.

On a ensuite les lubrifiants de semi-synthèse. Il s’agit de produits composés d’huile minérale et d’huile de synthèse. La proportion entre les deux varie d’un fabricant à un autre, mais généralement, ce genre de lubrifiants est composé d’un tiers d’huile de synthèse et de deux tiers d’huile minérale. En termes d’étanchéité, les lubrifiants de semi-synthèse offrent ainsi une meilleure étanchéité.

Enfin, on a l’huile moteur 100 % synthétique. Ces lubrifiants sont les plus qualitatifs sur le marché actuellement. Ce sont les produits utilisés pour les moteurs de dernière génération. Ainsi, même s’ils sont le fruit des dernières recherches, ils ne sont pas recommandés pour tous les types de moteurs. Le mieux pour vos pièces mécaniques est de toujours se référer aux préconisations du fabricant.

Fêtez noël en offrant des cadeaux originaux
Opter pour un wedding camping pour son mariage