Comment déclarer ses revenus complémentaires annuels ?

revenus complémentaires annuels

La déclaration des revenus complémentaires est une démarche obligatoire. Elle doit être faite au moins une fois par an. Tous les revenus annuels sont à mentionner dans la déclaration afin que l’administration puisse calculer l’impôt sur le revenu de chaque foyer. Pour cela, vous devez impérativement remplir le formulaire 2042 avant de remplir les formulaires 2042 C / 2042 C Pro pour les revenus complémentaires, occasionnels et exceptionnels. Les revenus des indépendants doivent eux aussi être déclarés. Pour cela, il est possible de le faire directement en ligne sur le site du gouvernement. Comment procéder ? Si vous souhaitez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

La composition de la déclaration de revenus !

Déclarer ses revenus est toujours nécessaire afin de faire le bilan de l’année écoulée. La déclaration de revenus est composée des formulaires 2042, 2042 C et 2042 C Pro. Les salaires perçus par le foyer doivent figurer sur le formulaire 2042, ainsi que les revenus fonciers, les pensions de retraite et les charges déductibles liées à ces revenus. Les autres revenus doivent être déclarés sur le formulaire 2042C, notamment les revenus des investissements immobiliers. Il peut s’agir de gains sur la levée d’options, de plus-values, d’autres gains, etc. Les dépenses associées à une activité complémentaire doivent figurer sur le formulaire 2042CPro. Il est dédié aux entreprises qui sont soumises au régime de l’IR, aux travailleurs indépendants et aux travailleurs non salariés. Le gouvernement a mis en place depuis quelques années la déclaration automatique des revenus. Une fois que vous aurez fourni toutes les informations nécessaires, vos revenus seront imposés automatiquement. Le taux d’imposition peut être mis à jour si nécessaire après que vous ayez établi votre cotisation pour l’année. Pour plus d’informations sur les modalités de déclaration de l’impot sur le revenu locatif, rendez-vous sur lybox.fr

Remplir le formulaire 2042 C / 2042 C Pro pour déclarer les revenus complémentaires !

Déclarer des revenus complémentaires consiste à mentionner l’ensemble des revenus de votre foyer qui ne sont pas compris dans vos revenus principaux. Les placements financiers ouvrant droit à des crédits ou réductions d’impôt tels que les placements financiers, les dépenses liées à la réparation de la nue-propriété, les investissements locatifs, etc. doivent être inclus. Les dépenses liées à des activités non salariées doivent être mentionnées sur le formulaire 2042CPro. C’est le cas pour les entreprises ou commerces soumis au régime de l’IR. Pour les activités de services, industrielles et commerciales, les revenus sont classés en BIC. Pour les activités libérales, les revenus sont des bénéfices non commerciaux et pour les activités agricoles, il s’agit de BA. Parmi les autres catégories de revenus, on trouve les revenus de la location meublée non professionnelle et les autres revenus qui ne sont pas soumis aux cotisations sociales. Dans le cas d’un auto-entrepreneur, son chiffre d’affaires annuel doit être déclaré sous un régime déclaratif spécial s’il a une micro-entreprise. Si l’auto-entrepreneur a choisi le prélèvement libératoire, son chiffre d’affaires annuel doit être déclaré dans la rubrique appropriée. Pour évaluer le revenu fiscal de référence, le chiffre d’affaires sera pris en compte dans le calcul.

Comment déclarer les revenus occasionnels ?

L’impôt sur le revenu peut être appliqué au cas par cas à certains revenus occasionnels. Ils apparaîtront alors dans la déclaration de revenus, comme dans le cas des revenus issus du covoiturage par exemple. Les revenus tirés du covoiturage après avoir partagé les frais avec une autre personne doivent être déclarés. Mais certains revenus peuvent être non imposables sous certaines conditions. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de les déclarer. Les revenus issus d’une location meublée sont également considérés comme des revenus occasionnels. Ils doivent être déclarés à l’administration fiscale. Même s’ils sont non professionnels, ils doivent tout de même être mentionnés parmi les revenus complémentaires 2042 C Pro car ces revenus font partie des BIC.

Comment déclarer les revenus exceptionnels ?

Tout comme les autres revenus, les revenus exceptionnels doivent également être déclarés. En effet, ils sont soumis au régime de l’IR. Par exemple, vous pouvez mentionner comme revenus exceptionnels les indemnités de départ à la retraite, les primes de départ à la retraite, le PERP si son montant est faible, les revenus agricoles exceptionnels, la prime de mobilité professionnelle ou encore les indemnités de licenciement. En fonction de leur nature, vous devez remplir le formulaire adéquat pour les déclarer : 2042, 2O42C ou 2042CPro. Toutefois, certains revenus exceptionnels sont exonérés. Ils ne doivent pas être déclarés. Il peut s’agir de primes de Noël, de primes d’activité, d’indemnités de stage, etc. Sur votre déclaration de revenus, l’administration fiscale se charge déjà de pré-remplir certaines données. Vous devez compléter vous-même les autres informations. L’utilisation des notices relatives à chaque formulaire ou la consultation du site officiel du gouvernement concernant la déclaration des revenus complémentaires est recommandée si vous ne savez pas comment remplir le formulaire. 

Pourquoi passer par un promoteur immobilier ?
Comment bien choisir son agence immobilière ?